Maladies, accidents scolaires et interventions d’urgence

12. Maladies, accidents scolaires et interventions d’urgence

  • L’élève doit être en possession de tous ses moyens pour pouvoir effectuer un travail scolaire efficace.
    S’il n’est manifestement pas apte en raison d’une maladie à suivre le cours, il ne doit pas être conduit à l’école.

En tout état de cause, l’école peut refuser d’accueillir un enfant lorsqu’il apparaît que son état de santé
pourrait justifier ce refus.
L’école n’est pas équipée pour prendre en charge les enfants malades qui nécessitent des soins.

Les parents se doivent de déclarer à la direction de l’école les maladies contagieuses suivantes : rougeole, rubéole, oreillons, scarlatine, coqueluche, tuberculose, méningite, varicelle, hépatite, poliomyélite, diphtérie, salmonellose, gale, teignes, impétigo, herpès, verrues plantaires, pédiculose (poux), molluscum contagiosum
ou toute autre maladie contagieuse.

Le centre de santé est seul habilité à prendre une décision en la matière :
évincer un élève, faire fermer l’école, alerter l’inspection d’hygiène, …

S’il faut absolument que l’élève prenne des médicaments pendant qu’il est à l’école, il le fait sous sa seule responsabilité et celle de ses parents, s’il est mineur. Il doit être en possession d’un certificat médical
ou au moins d’une note signée des parents attestant de la nécessité de prendre des médicaments.

Si l’état de santé de l’élève paraît poser problème, l’école avertit les parents par téléphone afin que ceux-ci prennent les dispositions nécessaires pour ramener l’enfant chez lui. L’élève mineur malade ne peut rentrer seul chez lui que si les parents l’autorisent par écrit, par fax, par courrier électronique ou par Sms.
Si les parents ne peuvent être contactés, l’école garde l’élève si son état ne paraît pas nécessiter de soins urgents.
Si son état paraît nécessiter des soins urgents, l’école fait emmener l’élève à l’établissement de soins le plus proche.

Le remboursement des frais de déplacement est à charge des parents.

En cas d’hospitalisation urgente, l’école confie l’élève au corps médical et n’intervient jamais à la place des parents (refus de transfusion sanguine, par exemple).

Les élèves sont couverts par l’assurance scolaire durant toutes les activités organisées par l’école ainsi
qu’au cours du trajet normal à parcourir pour se rendre de leur lieu de résidence au lieu des activités organisées
par l’école et inversement.

L’élève ou ses parents doivent signaler immédiatement à l’école tout accident survenu dans le cadre scolaire
ou sur le chemin entre l’école et le domicile.
Il est alors dans leur intérêt de compléter au plus vite le dossier de déclaration d’accident que leur remet l’école.

Les élèves sont tenus de se soumettre aux visites médicales prévues par la réglementation. Un suivi médical spécial est prévu pour les élèves fréquentant les stages de certaines options. Il est obligatoire.

X