13. C.P.M.S. et SESAME

  • Le Centre psycho-médico-social (CPMS) auquel l’établissement est rattaché s’efforce de suivre les élèves tout
    au long de leur scolarité, en collaboration avec la famille et les enseignants.

Le CPMS peut intervenir tant à l’initiative de l’école qu’à la demande des parents.

Les CPMS ont pour mission de s’occuper, notamment :

  • de la prévention des difficultés d’adaptation à la charnière Primaire/Secondaire (approche individuelle ou collective, observations, entretiens);
  • d’analyser des difficultés d’apprentissage en vue d’y remédier;
  • de répondre aux demandes de parents, des écoles, des jeunes par rapport aux situations d’échec ou de décrochage scolaire (activités de groupes et individuelles, animations, initiation aux méthodes de travail);
  • de la mise en place de remédiation; orientation vers des services spécialisés (logopédie, psychomotricité); orientation vers l’enseignement spécial;
  • d’informer sur les structures scolaires et les différentes filières d’enseignement;
  • d’accompagner des jeunes dans l’élaboration d’un projet personnel sur les plans scolaire et professionnel;
  • de répondre aux demandes d’informations des parents et des élèves en matière d’orientation dans le cadre communautaire fédéral et/ou européen;
  • d’aider les élèves dans leur approche du monde professionnel;
  • d’accompagner individuellement ou en groupes des élèves qui rencontrent des problèmes personnels ou relationnels;
  • de répondre aux situations de crise telles que la violence, la maltraitance, la toxicomanie, …;
  • de collaboration avec un certain nombre de services extérieurs (Centres de Guidance – Service d’Aide à la Jeunesse – Centres Publics d’Aide Sociale …);
  • d’accompagner individuellement des élèves handicapés en vue d’une utilisation optimale des ressources existantes;
  • de promouvoir l’hygiène alimentaire et corporelle;
  • de prévention les assuétudes (alcool, tabac, drogues);
  • d’assurer une éducation affective et sexuelle;
  • de contribuer à la prévention des maladies sexuellement transmissibles.

Le personnel des CPMS est soumis au secret professionnel. Il traite donc les cas individuels en toute confidentialité et en toute indépendance vis-à-vis de l’école.

En cas de difficultés psychologiques aiguës (dépression, troubles graves du comportement, …), le CPMS ou même l’école peut inviter les parents à s’adresser au centre de santé mentale de la Ville de Bruxelles (SESAME).

X